Pages

jeudi 15 mars 2012

1er bilan après 2 mois de THS

Le 17 janvier 2012, je prenais ma première dose d'oestrogel.
Cela va donc faire 2 mois dans quelques jours.

Que s'est-il passé durant ces 2 mois ? Voici un premier petit bilan.

Pour commencer, pourquoi ce premier bilan après 2 mois. Tout simplement parce qu'il n'y avait rien à dire après 1 mois :) et de plus, mon premier bilan sanguin est tombé ce lundi.

Du côté de l'épilation, ça avance bien. Trop bien en fait. Et ça m'inquiète. La prochaine séance aura lieu dans 2 semaines et 3 jours et les poils noirs sont aux abonnés absents.
Je sais, je ne devrais pas me plaindre sauf que si il n'y a pas de poils à passer au laser, le laser ne servira pas à grand chose. Et il est totalement exclu de penser que cette absence de poils est définitive n'ayant fait que 3 séances. Ma dermato fait peut-être du bon travail, il n'en reste pas moins qu'elle ne fait pas dans le miracle ! Je vois les choses comme ça : les poils mettent beaucoup de temps à repousser. Plus que prévu. Je vais donc aller à la séance, les quelques poils noirs présents vont le sentir passer et les autres, ceux qui sont encore sous la peau vont débarquer 1 ou 2 semaines après la séance. Vu que j'ai une séance tous les 2 mois, ça voudra dire une barbe pendant 2 mois ! Et ça, c'est absolument et totalement hors de question ! Je ne pourrais plus supporter ça !
Bon, il se peut aussi que j'ai énormément de chance et qu'ils ne repousseront plus jamais :-) Mais je ne fais pas trop dans l'optimisme en ce moment.
Les hormones y sont certainement pour quelque chose aussi mais vu que les poils blancs continuent de pousser à la même vitesse qu'avant, j'ai des doutes.

En parlant d'hormones, mine de rien, en 2 mois, je peux déjà sentir des changements.
J'ai une peau plus fine. C'est bien simple, passer le rasoir (pour les poils blancs) est non seulement une torture psychologique (ça l'a toujours été) et maintenant une torture physique ! Ca me fait des plaques rouges et ça me fait mal toute la journée ! J'ai donc décidé d'opter pour la cire parce que ce n'est plus possible.
Malheureusement, la cire est interdite 3 à 4 semaines avant une séance de laser, donc j'attends.

Ma poitrine se développe. Bon, surpoids oblige, j'avais déjà de la poitrine. Mais là, je trouve qu'ils commencent à avoir une autre forme. Peut-être que je me fais des idées, mais bon. En tous cas, je le sens ! Bon sang que ça fait mal ! Pas en permanence (heureusement) mais en cas de choc ou de pression, c'est horrible!

Dans les autres changements provoqué par le THS (j'ai un doute : faut un "s" à "provoqué" ?), il y a l'humeur. J'ai l'impression que je pense et réagis différemment. Je suis plus sensible. Je sais pas comment dire... Bref, je sens un petit changement de ce côté-là également.

D'un point de vue physique, je ne sais pas si ça se voit déjà. Moi, je ne vois rien. Mais je me vois tous les jours donc c'est normal. Et vu que personne ne me dit rien, je suppose qu'il n'y a pas de changements notables. C'est un peu décevant mais ça ne fait que 2 mois.
De plus, sur ces 2 mois de THS, j'ai perdu près de 10kg, ça explique peut-être pourquoi on ne voit pas beaucoup de changements.

Du côté du sang, lors de la prise de sang de référence en décembre, j'étais un tout petit peu au dessus de la limite en cholestérol. Ici, je suis redescendue en dessous de la limite :-) Ca fait plaisir !
En ce qui concerne les hormones, je n'ai plus de testostérone. En fait, si, il y en a mais la quantité est tellement petite qu'elle n'est pas dosable. Mon médecin a voulu supprimer l'Androcur mais après négociation je peux encore en prendre 10mg par semaine. Ce n'est presque rien mais psychologiquement ça m'aide :-)
C'est vrai quoi, ne plus avoir de testo, ça m'arrange beaucoup ! Bon, ok, c'est pas bon pour le corps, le tonus diminue fortement et on a plus envie de rien. Mais m'en fout :-)
Mais c'est vrai que lors de la prise de sang de référence, j'avais déjà un niveau de testo trop bas pour un homme. Donc, si mon corps n'en produit pas assez, qu'on le flingue avec des oestrogènes et que le peu qu'il reste est réduit à néant par l'Androcur, ça explique tout !
Niveau oestro, par contre, pas assez. On a donc augmenté la dose. Entendre par là, doubler !
Je trouve que c'est trop d'ailleurs. Et la première dose augmentée, je l'ai sentie passer !
Prochaine prise de sang dans 2 mois, on verra ce que ça raconte et le doc modifiera le dosage en conséquence.

Différents événements ce sont produits durant ces 2 derniers mois. J'en ai déjà parlé de certains comme la rencontre d'une copine avec qui je papote par email ou encore l'annonce à mes voisins.
Oui, j'ai annoncé à mes voisins ma transition en optant pour le "courage, fuyons" :-) J'ai écrit une petite lettre, je l'ai déposée chez chacun d'eux puis je suis partie pour rentrer après minuit, histoire d'être sûre qu'ils dorment ^^
J'ai juste oublié un petit détail : avec ça, il m'est impossible de savoir comment ils ont réagit. Et vu que je ne les ai pas encore croisé depuis la lettre, je ne le sais toujours pas.
Un indice peut-être : je suis descendue prendre mon courrier ce midi et le voisin du rez-de-chaussée a attendu que je sois remontée pour sortir de son appart. Donc bon, ça ne s'annonce pas super bien.

Un autre événement, c'est ma première sortie en fille depuis le début de mon THS. Ca n'a pas été la super grande sortie puisque c'était pour aller chez le docteur. Je n'ai donc parlé à personne et je n'ai quasi croisé personne, sauf dans la salle d'attente évidemment.
Il n'y avait pas énormément de personnes mais tout s'est super bien passé.
Et franchement, je me suis sentie tellement bien ! J'étais enfin moi ! Un immense bonheur quoi !
L'étape suivante sera le centre commercial ou l'hypermarché :-)
Mais j'avoue que là, ça me fait quand même peur. Peut-être que si quelqu'un m'accompagnait ça irait mieux mais je n'en suis pas sûre.
En fait, ce qui me fait le plus peur, c'est de devoir parler. Parce que la voix, c'est vraiment pas ça. Bon, je ne pourrais pas doubler Stallone non plus (quoi qu'en prenant ma voix radio, avec un bon traitement de son derrière... Nan, non plus :-) ).
Mais niveau voix, j'ai vraiment peur. Sans compter que le rhume que j'ai en ce moment n'arrange rien (quoi qu'il est quasi passé).

Cette sortie en femme m'a vraiment confirmé que j'ai fait le bon choix. Que c'est ce qu'il me faut pour enfin vivre ma vie !
Et j'ai hâte !
D'ailleurs, j'ai de plus en plus envie de l'annoncer à tout le monde. J'en ai vraiment marre de ma cacher et de continuer à mentir à tout le monde. Mais j'ai peur que ce soit encore trop tôt.

Enfin, pour parler d'un truc un peu plus léger, un autre changement : mon smartphone :-)
Oui, je sais, rien à voir avec ma transition :-) Mais je trouvais ça cocasse puisqu'on parle de changement :-)
Fini l'iPhone bridé dans tous les sens vendu à prix d'or. Place à Android ! Bon, cette fois, je n'ai pas tapé dans le haut de gamme comme avec mon HTC il y a 2 ans (ou peut-être 3), j'ai opté pour un petit smartphone : le Galaxy Gio. Je l'ai prise en blanc, La Fleur édition :) Il est trop mignon :-))))
Bon, c'est vrai que c'est pas le smartphone de la mort qui tue, mais pour mon utilisation (Facebook, Foursquare, Twitter, écoute de webradios) c'est largement suffisant pour moi. Pour les trucs qui demandent un appareil plus costaud, j'ai ma Galaxy Tab qui fait parfaitement l'affaire !

Voilà un premier bilan. C'était long, je sais, mais quand je m'y mets, difficile de m'arrêter :-)
Pourtant, il n'y a pas grand chose à dire mais quand même :-)

En bref, ça avance. Lentement. Mais ça avance. Pourvu qu'ça dure ^^

lundi 5 mars 2012

Les voisins

Lorsque je me suis lancée dans ma transition, je me suis prise la tête pour savoir comment l'annoncer à mon entourage.
Au final, j'ai utilisé une méthode différente pour chaque personne au courant à ce jour.
A chaque fois, cela s'est bien passé et je pense que les principales personnes savent à quoi s'attendre d'ici peu avec moi.

Toutes ? Non, car il règne encore un petit groupe de personnes qui résistent encore et toujours à l'envahisseur :-)

Les voisins !

Oui, on les oublie souvent et pourtant !
Ici, je parle de mes voisins directs, ceux qui habitent le même immeuble que moi. Pas ceux des bâtiments voisins car je ne les connais pas (je ne sais même pas à quoi ils ressemblent et ça fait 5 ans que j'habite ici !)

Dans mon immeuble, nous sommes 3. Si on me décompte, ça fait 2 (ça va, je ne suis pas si blonde que ça, je sais compter jusque 3 ^^ )
Les voisins, on vit avec sans vivre avec. Je veux dire qu'on les voit régulièrement mais on ne sait pas vraiment qui ils sont. J'ai eu l'occasion de me rendre chez eux à quelques reprises, étant la seule personne de l'immeuble capable d'utiliser une calculatrice sans la faire planter ^^ (en gros, quand leur PC est planté, c'est bibi qui s'y colle).
Donc, je m'entends bien avec mes voisins et c'est toujours un vrai plaisir de les aider à relancer leur machine qui a décidé de bosser autant qu'un fonctionnaire des finances.

Bref, avec les voisins, ça va. Mais j'aimerais les mettre au courant de la situation. En effet, le jour J approche lentement mais surement. Ils vont donc se retrouver nez-à-nez avec une voisine en lieu et place d'un voisin.

Quand je suis chez moi, je vis en fille assez souvent. Donc, je stresse toujours qu'un voisin vienne frapper à ma porte pour me demander quelque chose. Du coup, je gare ma voiture bien loin comme ça, si ils regardent par la fenêtre, je ne suis pas chez moi !
Et honnêtement, cette situation commence à m'énerver ! Si je ne peux même plus faire ce que je veux chez moi, c'est quand même grave !
Pour éviter cette situation et pouvoir sortir de chez moi sans avoir peur de tomber nez-à-nez avec un voisin, j'aimerais les mettre au courant.

Et bien c'est plus difficile que je le pensais !
En fait, je ne sais pas comment faire : le visu, le mot dans la boite-aux-lettres ou sur la porte.
Dans le cas d'un mot, je fais quoi ? Une lettre de 3 pages expliquant dans le détail le pourquoi du comment ou je me contente d'un post-it ?

Donc voilà, ce matin j'étais motivée, j'avais en tête d'écrire une bafouille et de la mettre dans leur boite mais je ne sais plus trop quoi faire.

dimanche 4 mars 2012

Une journée pleine d'émotion !

Hier, samedi, j'ai eu une journée géniale.
Je n'avais pas eu une si belle journée depuis.... pfiou, longtemps !

Cela fait un moment que je discute avec une fille par email. Vu qu'elle est plus avancée que moi dans sa transition, elle est souvent de bons conseils :-)

On a fini par se donner rendez-vous, histoire qu'on puisse papoter en direct :-) Parce que, faut que j'avoue un truc : je ne suis franchement pas une rapide pour répondre aux mails ! (mon record a été.... 3 ans ! Comme quoi, faut toujours garder espoir avec moi ^^ )

Nous avons passé le début d'après-midi ensemble au resto à parler d'un peu de tout (et même de GPS ;-) ). Cette rencontre a été importante pour moi. Cela m'a permis de me changer les idées mais cela m'a bien reboostée également !

Au soir, discussion avec celle que je considère comme ma meilleure amie et qui en sait probablement plus sur moi que je n'en sais moi-même :-).
Généralement, quand on discute ensemble, on rigole toujours. On a un humour compatible, je vais dire :-) D'ailleurs, hier, ça n'a pas raté : on a encore fait les vamps ^^
Sauf qu'hier, la discussion est devenue beaucoup plus sérieuse que d'habitude au point que j'en ai eu les larmes aux yeux !
J'ai cette (mauvaise) habitude de garder plein de choses en moi. Autant je prends du plaisir à écouter et aider les autres, autant je n'aime pas parler de moi parce que j'ai l'impression d'ennuyer les gens ou de faire la fille qui veut qu'on s'occupe d'elle. Donc, je garde tout pour moi et si un jour je craque, tant pis, c'est de ma faute.
Hier, je ne sais pas trop ce qu'il s'est passé, l'émotion de la journée peut-être, mais je lui ai dit des trucs que je ne pensais pas dire un jour. C'est sorti tout seul.

J'avoue, ça fait un bien fou de pouvoir parler à quelqu'un. Même si sur ce blog j'en dit beaucoup (trop), ça ne vaut pas une amie :-)

Bref, merci à toutes les deux (je ne vous cite pas dans cet article car je ne sais pas si je peux). Ce samedi aura été un très beau jour.