Pages

vendredi 30 janvier 2015

Convalescence, quasi la fin

Quelques nouvelles rapidement.
La convalescence se passe relativement bien. Je sais beaucoup mieux bouger et j'ai beaucoup moins mal.

Je fais mes dilatations tous les jours (ou presque ;-) ), j'ai moins mal quand je dors (cela veut dire que j'ai encore mal quand je dors sur le côté) et je sais m'asseoir sur une chaise ^^

Bon, dans les faits, la chaise, ce n'est pas encore ça. Je peux m'asseoir, oui, mais pas trop longtemps. Je dois souvent alterner. Le mieux reste évidemment de m'affaler dans le canapé :-p

Mais j'ai vu une nette amélioration. Et le chirurgien que j'ai vu mardi également. Pour lui, tout est bon. Et je peux enfin reprendre des bains et aller à la piscine!
Et j'y suis déjà allée, à la piscine :) Cela faisait presque 25 ans que je n'y étais plus allée! Je nage toujours aussi mal mais je ne coule pas, c'est déjà ça :)

Par contre, je pense que c'est un peu trop tôt quand même. Quand je sors de là, j'ai mal. Mais j'ai cela aussi quand je reste dans le bain trop longtemps. Donc, rester dans l'eau trop longtemps n'est pas bon. Et comme en plus il y a les frottements dus à la nage quand je vais à la piscine, c'est encore pire.
Mais je n'ai pas le choix : j'ai pris presque 10kg sur mes 2 mois de convalescence!!! C'est énorme!
Il faut donc que je bouge et comme le fitness ce n'est pas trop mon truc (du moins c'est chiant à faire toute seule), j'ai essayé la piscine.
Le soucis est que ma ville est une ville de riches et donc la piscine aussi. Mais c'est une belle piscine : grand bassin pour nager, 2 petits bassins pour les enfants, un bassin avec bulles/massages/rapides/eau chaude, 4 saunas, 1 hammam, 1 chambre de glace, une pièce de repos (une véranda climatisée). Bref, LA piscine. Mais LA piscine à 30€/mois quand même!
Mais c'est trop le pied d'aller un petit quart d'heure dans un sauna après 60 minutes de nage ;-)

Si les douleurs persistent, je vais devoir abandonner la piscine jusqu'à guérison complète et je n'en ai pas trop envie. Mais certains jours c'est vraiment très douloureux.

Dans un autre registre, j'ai obtenu le BEPS mardi. Le BEPS c'est le Brevet Européen de Premiers Secours.
C'est organisé par la Croix-Rouge et ça permet de connaître les gestes qui sauvent. Comment faire une Réanimation CardioPulmonaire (RCP), arrêter une hémorragie, bref tous ces trucs que tout le monde devrait connaître. En gros, si vous êtes en train de mourir, je suis en mesure de vous expliquer comment on aurait pu vous sauver :D
Même si il n'y avait pas vraiment un examen à la fin, je suis contente de cette formation (à 30€ mais ça vaut le coup (surtout que ma mutuelle m'a remboursé 20€ ^^ )).
La prochaine étape, c'est la formation en secourisme. C'est un peu la même chose mais en plus poussé et en plus théorique. A terme, j'aimerais faire une 3e formation qui me permettrait d'intervenir sur le terrain mais je verrai. Faut déjà faire la 2e formation et la réussir.

Et j'ai toujours cette stupide et ridicule idée de reprendre des études à la rentrée pour être infirmière. Mais j'avoue que j'hésite de plus en plus. Déjà, je suis de moins en moins sûre que le CPAS va m'aider. Ensuite, cela veut dire 3 ans de plus dans la galère. Et la banque me met vraiment la pression. Sans parler de ma voiture qui commence à vieillir et l'appartement que je dois absolument rafraîchir (c'est un peu une obligation quand on est locataire il me semble).
Et puis, je ne sais toujours pas si mon cerveau va me suivre ^^

Pourtant, ça me plairait tellement. Et c'est d'ailleurs paradoxal : j'en ai marre d'être exploitée et jetée comme une merde quand on a plus besoin de moi au point que j'ai perdu tout espoir en la race humaine et pourtant je veux m'investir beaucoup plus pour cette même race humaine désespérante.

Je vais un peu détailler (mais rapidement hein!).
J'ai donné beaucoup de mon temps à plein de monde. Que ce soit en aidant physiquement en étant sur place ou simplement en étant présente pour écouter l'une ou l'autre personne (en réel ou en virtuel). Mais je remarque aujourd'hui qu'il est très rare qu'on me parle en "chat"  (Skype, FB, GTalk et j'en passe) ou qu'on m'appelle (d'ailleurs, à part la banque et ma mère, je ne me souviens pas avoir reçu un appel ces 4 dernières semaines).
J'ai demandé si quelqu'un pouvait me trouver les cours de 1ere année en soins infirmiers, je n'ai rien vu venir (à part des promesses).
Je n'ai pas vu ma famille quand j'étais à l'hôpital (à part ma mère) mais j'ai quand même vu des amis (et ça m'a vraiment touchée!, merci encore!).
Bref, je me sens un peu délaissée.
Je devrais donc envoyer chier tout le monde et ne vivre que pour moi. Et bien non, c'est justement le contraire qui se produit. J'ai envie d'en faire plus. D'être là pour le plus de personnes possible. Un peu comme si je voulais équilibrer les choses. D'un côté la majeure partie de la population qui ne pense qu'à sa propre gueule quitte à détruire les autres et d'un autre côté une poignée d'irréductibles qui croient encore en une race humaine digne et bonne.
Je sais que je vais le regretter mais on ne se refait pas ;-)
Et encore, si vous saviez tous les projets que j'ai en tête… ^^

Il va donc falloir trouver de l'argent (je vais peut-être faire comme tout le monde et lancer un crowdfunding dont le produit à fabriquer serait moi :) ), faire redémarrer mon cerveau (ça, c'est pas gagné non plus ^^ ) et garder cette motivation (qui, je vous l'avoue, diminue petit à petit).

Voilà les news du jour. La guérison suit son cours. Et même si j'ai encore mal et que je ne peux pas faire ce que je veux, ça se calme tout doucement. Et il n'y a pas (encore) de complications graves.
Donc, satisfaite jusqu'à présent de cette opération même si c'est une lourde opération.
Je sais que de nombreuses personnes trans* n'ont pas besoin d'être opérées mais en ce qui me concerne c'était primordial. Je ne pouvais plus rester comme ça. Je devais faire enlever tout ce qui se trouvait entre mes jambes. Et aujourd'hui c'est fait.
Ce sont des soins réguliers à faire mais ils en valent la peine. Rien que de pouvoir aller à la piscine c'est déjà génial. Mais ce n'est qu'un détail. Le principal est psychologique.
J'ai entendu du mal du Pr. Monstrey. J'ai aussi entendu du bien. Je vais donc rajouter un peu de bien puisque je suis contente du résultat. Le suivi est bon (j'ai encore un rdv dans 4 mois). Le temps passé à l'hôpital était excellent.
On verra dans 1 an si je dis toujours la même chose car des complications peuvent apparaître très tard. Je vous en parlerai évidemment!